Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Réussite du rassemblement en soutien aux postiers du 92

Publié le mardi 08 avril 2014
Résumés des 65ème et 66ème jours de grève des postiers du 92

Résumé du 65ème jour de grève des postiers du 92 (jeudi 3 avril 2014)
Négociation : ce n’est qu’un début, continuons le combat !


Hier, les grévistes ont appris qu’en plus de Gaël et Brahim, 4 autres collègues grévistes étaient visés par des procédures de licenciement. Ce matin, ils ont même appris qu’une 5ème collègue était également concernée.

Interventions en cascade dans les bureaux du 92
La réponse des grévistes a été immédiate : la journée a été marquée par 9 prises de parole dans la matinée pour appeler à la grève nationale de vendredi, au SOTI de Levallois, à Asnières, Châtillon, Montrouge, Malakoff, Fontenay, Neuilly, Nanterre PDC et Nanterre PPDC. C’est la première fois qu’autant d’interventions sont concentrées sur la même journée. L’acueil a été bon dans tous les bureaux : il y aura des grévistes dans tous ces établissements et un certains nombre feront le déplacement pour le rassemblement.
A Nanterre, ce sont les grévistes de Rueil eux-mêmes, sans l’aide de représentants départementaux, qui ont organisé la prise de parole, et dans la foulée de leurs interventions un collègue du bureau a lui aussi appelé ses propres collègues à faire grève.
A Fontenay, juste avant la prise de parole avait eu lieu une réunion organisée par la direction locale où avait été annoncées 2 suppressions de tournées et l’intégration de la partie sécable au casier, ce qui représente une perte sèche de 5 casiers sur 14 tournées ( !!). Après la prise de parole, les facteurs se sont réunis entre eux et 9 sur 14 se sont déclarés grévistes. Comme à Gennevilliers, contre toute attente, le taux de grève a tendance à augmenter avec le temps à Fontenay…

Nouvelle visite au CTED
Après un passage à l’AFP 92, les grévistes ont fait une nouvelle visite au CTED, le centre « anti-grève » départemental, lui-même touché par la grève actuelle. L’objectif était d’essayer de décourager les briseurs de grève de remplacer les grévistes. Les grévistes leur ont expliqué de manière courtoise mais ferme que si eux respectaient le choix des non-grévistes de ne pas faire grève en ne les empêchant pas de travailler, la moindre des choses était de respecter leur droit de grève en ne se faisant pas d’argent sur leur dos en les remplaçant. Les quelques postiers présents étaient plutôt honteux et ont dit qu’ils y réfléchiraient à 2 fois avant de recommencer.
En faisant le tour, les grévistes ont trouvé dans un coin un des Directeurs de Groupement en train de trier un quartier de La Garenne. Il était visiblement dépité de ne pas participer à la négociation et n’a pas hésité à justifier les salaires de misère des facteurs.

Négociations : premières réelles négociations… résultats insuffisants
Aujourd’hui s’est donc tenu la première réelle négociation départementale. La direction a envie de sortir du conflit, mais elle cherche en lâchant le moins possible. Elle recourt à la répression pour tenter de fragiliser les grévistes.
Concernant Courbevoie, la sectorisation des rouleurs (facteurs remplaçants) sur 8 tournées est quasiment acquise. La direction propose un report de la mise en place à juin 2015, ce qui n’est  pas suffisant pour les grévistes.
A Rueil, la direction propose report à mars 2015… Par contre, elle admet qu’il ne pourra pas y avoir de déménagement des sites avant la réorganisation, ce qui constitue un point d'appui. Une vraie difficulté subsiste sur les contrats précaires, la direction n’a pas envie d’être désavouée sur cette question qui a déclenché tout le conflit. Cependant, 1 sur les 4 collègues précaires a été embauché en CDI à Courbevoie il y a 10 jours et la direction n’a pas totalement fermé la porte concernant cette question.
Autre recul significatif de la direction : sur la 2ème présentation des recommandés le samedi, elle propose qu’un seul recommandé par tournée de facteur soit distribué au maximum le samedi.
La Garenne-Colombes/Bois-Colombes est le bureau où les propositions de la direction sont les plus éloignées de ce que demandent les grévistes : une suppression de tournée sur chaque ville, la secabilité intégrée au casier et quasiment tous les mercredi secables. La direction doit pourtant comprendre qu’elle ne peut pas gagner sur tous les tableaux !

Au niveau du CTED et de Neuilly, la direction accepte le principe de l’attribution d’une prime aux rouleurs.
Sur Gennevilliers et Fontenay, la direction veut tester les grévistes et voir si la reconductible majoritaire peut tenir, et elle n’a pas fait de proposition sérieuse, ce qui est également le cas pour Asnières.
De nouvelles négociations se tiendront demain, et les grévistes savent qu’il ne faut pas relâcher la pression s’ils veulent obtenir des avancées satisfaisantes et s’ils veulent empêcher la direction de profiter de la grève pour faire tomber des têtes.

Prochaines échéances
- Vendredi 4 avril : Rassemblement à 12h30 devant la Direction Courrier 92 au 3 bd du Levant à Nanterre RER Nanterre-Ville
- Samedi 5 avril à partir de 20h : Fête des postiers du 92, tous les bénéfices iront à la caisse de grève, RDV au 190 bis avenue de Clichy, Paris métro Porte de Clichy
Samedi 12 avril : Concert de soutien aux postiers du 92 à l’espace Grésillons à Gennevilliers

Résumé du 66ème jour de grève des postiers du 92 (vendredi 4 avril 2014)
Réussite du rassemblement en soutien aux postiers du 92


Les grévistes de Rueil sont revenus intervenir ce matin sur leur propre bureau : la prise de parole a permis de convaincre plusieurs collègues non-grévistes de venir au rassemblement.
A La Garenne-Colombes/Bois-
Colombes, la procèdure de licenciement visant 2 collègues du bureau a fait réagir les collègues, et le nombre de grévistes à Bois-Colombes est ainsi passé de 3 à 6.
Par contre à Fontenay, 4 collègues ont repris, ce qui porte le nombre de grévistes à 5 sur 14 : la prise de parole n’est pas parvenue à convaincre la majorité des collègues que c’était maintenant le moment décisif pour repousser la réorganisation particulièrement lourde qui vise le bureau (mercredi sécable, 3 tournées supprimées, secabilité intégrée au casier et menace de délocalisation). Ce n’est que partie remise étant donné que d’autres négociations se tiendront dans un futur proche…
Le gros des grévistes avait fait le déplacement à Paris 11-20, un gros bureau parisien (plusieurs centaines de tournées). La prise de parole des postiers du 92 y a été particulièrement appréciée
L’AG des grévistes a aujourd’hui regroupé plus de monde que d’habitude. Y ont notamment participé des collègues de Malakoff et d’Asnières 4 Routes-Bourguignons, un bureau guichets. Suite à leur participation à l’AG et au rassemblement, un préavis de grève a été déposé à partir de jeudi prochain sur les 2 bureaux de cet établissement de l’Enseigne.

Le soutien aux postiers du 92 prend un caractère national
Plus de 200 personnes ont participé au rassemblement organisé en milieu de journée devant la direction Courrier du 92. Des délégations de SUD 33, SUD 35, SUD 75, du 93, 95, du Finistère, du Doubs, de la Loire-Atlantique avaient fait le déplacement. Les sections CGT Paris 11-20, Paris 17, et la CGT 78 étaient également présents, donnant un caractère intersyndical au rassemblement.
Des dons importants ont été effectués à la caisse de grève par les différentes structures syndicales présentes. Plusieurs interventions ont souligné à la fois la similitude des revendications des postiers du 92 avec celles des luttes des postiers des autres régions, et en même temps le caractère particulier de notre conflit, à cause de sa durée et de son âpreté. Les manoeuvres de la direction de La Poste et de la CFDT, qui tentent de faire passer les postiers du 92 pour des barbares, ont été dénoncées de manière véhémente par plusieurs intervenants. Olivier Rosay, pour SUD Poste 75, a rappelé les procédures disciplinaires qui le visait ainsi que 3 autres collègues de son syndicat, pour avoir aidé les facteurs du 92 à établir des contacts avec les postiers parisiens, et pour avoir tout simplement cherché à faire respecter les droits des postiers de Paris.
La Fédération SUD-PTT est intervenue spécialement pour apporté son soutien aux grévistes et pour dénoncer à la fois la répression à laquelle ils font une fois de plus face.
D’autres secteurs étaient également représentés : des représentantes de Solidaires-Etudiants et SUD-Education 92 ont également pris la parole.

Négociations : coup de frein de la direction
Le rassemblement a eu lieu pendant une suspension des négociations commencées dans la matinée entre grévistes et DOTC 92. Au final, la direction opère quelques reculs, elle retire notamment 2 sanctions sur les 7 (cela concerne les 2 salariées non protégées par un mandat CHSCT parmi les 7 grévistes visés). Mais sur les points principaux en discussions, pas d’évolution majeure par rapport à la veille. Une nouvelle séance de négociation se tiendra néanmoins lundi. Les grévistes sont prêts à mener de nouvelle actions pour persuader la direction à lâcher du lest pour de bon. Avec la journée de manifestation nationale du 12 avril en point d’orgue de la semaine prochaine, la direction de La Poste a encore du souci à se faire.

Prochaines échéances :
Samedi 12 avril : 14h manifestation nationale contre le Pacte de Responsabilité et contre la politique du gouvernement
Samedi 12 avril : à 20h30, Concert de soutien aux postiers du 92 à l’espace Grésillons à Gennevilliers


photo(5)

Voir aussi dans la catégorie Communiqués nationaux
Orange sanguine en Israël...

Médiapart, le 4 mai  2015Par Christian Pigeon (SUD PTT), Verveine Angeli (Solidaires), Olivier Schulz et Dror Warschawski (Campagne BDS France)« Les soldats israéliens qui ont participé à...

Nos dirigeants syndicaux pensent-ils sérieusement qu’une « journée d’action » suffira à faire plier Hollande-Valls-Macron ?

9 avril : Loi Macron, Pacte de responsabilité, salaires, licenciements, austérité, chômage, gel du point d’indice des fonctionnaires…Ce 9 avril 2015, il y a grève et manifestations contre...

La Commune n° 95

Sommaire :• 1er Congrès de La Commune – pour un Parti des travailleurs, 7 et 8 février 2015 - Paris• Editorial : Qui  est « l’immense danger » ?• Chronique d'une chute de régime : La...

Motion remise aux ambassades respectives de France et d’Espagne à Buenos Aires, Argentine

Les soussignés, députés, élus, dirigeants syndicaux et politiques  de la capitale argentine de Buenos aires,Considérant, la nouvelle situation politique en Pays Basque engagée depuis de...

Défense Laïque n° 52

Pour information à nos lecteurs, nous vous présentons L'éditorial de Défense Laïque n° 52Le 11 janvier, par millions, à Paris, dans toutes les grandes villes et jusqu’aux plus petits...

Déclaration de La Commune, 10 janvier 2015 : Contre les barbares et contre « l’Union nationale »

Nous sommes aux côtés des travailleurs et des jeunes qui, par millions, expriment leur indignation face à la barbarie qui a exécuté des journalistes, des salariés, des êtres humains. Avec eux,...



HAUT