Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

La Plate-Forme Colis de Gennevilliers entre dans la danse

Publié le lundi 10 mars 2014
Résumé de la 38ème journée de grève des postiers du 92 (vendredi 7 mars 2014)
Toute cette semaine avait été ponctuée d'actions "coup de poing" et d'extension. Vendredi a été non seulement marqué par un élargissement significatif de la grève mais également du soutien extérieur.


Les colipostiers en grève reconductible

Il y a encore quelques semaines, la direction de la PFC faisait obstacle à de simples visites de centre de la part les représentants syndicaux. Au bout de plusieurs venues en masse de facteurs grévistes, malgré la pression disciplinaire et policière, l'obstination des facteurs grévistes à étendre la grève a fini par payer. En effet, la grève a remporté deux succès concernant la PFC. Les colipostiers et les facteurs ont organisé un piquet de grève commun, ont manifesté ensemble dans une PFC dont la direction n'a pu que leur ouvrir grand la porte, et se sont réunis en AG commune où les colipostiers ont décidé de reconduire la grève jusqu'à lundi. C'est donc le deuxième plus gros centre postal du département (après la PIC) qui rejoint la grève. Les grévistes n'ont d'ailleurs pas négligé de s'adresser aux sous-traitants, particulièrement sous-payés et affectés aux tâches les plus dures, qui constituent une partie non négligeable du personnel. La participation de membres de l'équipe de nuit à l'AG du matin plus de 2h après leur fin de service, la reconduction de la grève dans toutes les équipes de la PFC sont un coup supplémentaire pou la direction.

La deuxième victoire constitue une démonstration nette de l'efficacité de l'action commune facteurs-colipostiers : Adil, qui n'avait fait que protester face à la décision arbitraire de réduire la temps de pause au moment du changement de poste en nuit de 10 à 5 min était passé en commission disciplinaire et avait écopé d'un licenciement. L'objectif de la direction était de décourager toute forme de désobéissance et de résistance. Face aux interventions répétées des facteurs grévistes et à la colère montante à la PFC, le directeur du Colis IdF a finalement notifié à Adil une mise à pied d'un mois. Adil est donc sauvé du licenciement suite à la mobilisation.


Soutien extérieur grandissant

Les grévistes ont de nouveau organisé une opération escargot, relayée par Le Parisien. Au terme de la manif, ils ont été reçus par la mairie de Gennevilliers, qui a réitère son soutien aux grévistes. Le soutien extérieur aux grévistes grandit graduellement : le rassemblement de soutien aux grévistes a regroupé plus de participants que la semaine dernière.

À l'actif des grévistes cette semaine : alors que jusqu'ici la direction 92 opposait un refus net de toute discussion sérieuse sur les revendication, elle donne un premier signe de possible recul. Et la grève ouvre un nouveau front sur le colis, ce dont la direction se serait volontiers passée.


Prochaines échéances :

- Vendredi 14/3 18h : nouveau rassemblement de soutien aux grévistes au 3 bd du Levant à Nanterre RER Nanterre Ville


- Samedi 15/3 : fête de soutien aux postiers (lieu à confirmer)

Voir aussi dans la catégorie Communiqués nationaux
Orange sanguine en Israël...

Médiapart, le 4 mai  2015Par Christian Pigeon (SUD PTT), Verveine Angeli (Solidaires), Olivier Schulz et Dror Warschawski (Campagne BDS France)« Les soldats israéliens qui ont participé à...

Nos dirigeants syndicaux pensent-ils sérieusement qu’une « journée d’action » suffira à faire plier Hollande-Valls-Macron ?

9 avril : Loi Macron, Pacte de responsabilité, salaires, licenciements, austérité, chômage, gel du point d’indice des fonctionnaires…Ce 9 avril 2015, il y a grève et manifestations contre...

La Commune n° 95

Sommaire :• 1er Congrès de La Commune – pour un Parti des travailleurs, 7 et 8 février 2015 - Paris• Editorial : Qui  est « l’immense danger » ?• Chronique d'une chute de régime : La...

Motion remise aux ambassades respectives de France et d’Espagne à Buenos Aires, Argentine

Les soussignés, députés, élus, dirigeants syndicaux et politiques  de la capitale argentine de Buenos aires,Considérant, la nouvelle situation politique en Pays Basque engagée depuis de...

Défense Laïque n° 52

Pour information à nos lecteurs, nous vous présentons L'éditorial de Défense Laïque n° 52Le 11 janvier, par millions, à Paris, dans toutes les grandes villes et jusqu’aux plus petits...

Déclaration de La Commune, 10 janvier 2015 : Contre les barbares et contre « l’Union nationale »

Nous sommes aux côtés des travailleurs et des jeunes qui, par millions, expriment leur indignation face à la barbarie qui a exécuté des journalistes, des salariés, des êtres humains. Avec eux,...



HAUT