Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

100 jours de grève des postiers des Hauts-de-Seine !

Publié le jeudi 15 mai 2014
Edito A&R, 13 mai 2014

La grève des bureaux de Rueil-Malmaison, Gennevilliers, Courbevoie, la Garenne-Colombes et Bois-Colombes a dépassé les cent jours le 9 mai. Au départ, ce conflit était purement local, mais il va avoir des conséquences à l’échelle nationale dans la plus grosse entreprise du pays en nombre de salarié-e-s.



Une grève contre la précarité et contre les suppressions d’emplois


La grève est partie de Rueil pour exiger la titularisation en CDI d'une salariée précaire, mise à la porte à la fin de son contrat. La Poste est championne de cette pratique qui consiste à embaucher des « emplois d’avenir », « contrats uniques d’insertion » et autres emplois aidés pour toucher des subventions... puis à mettre sur le carreau ces salarié-e-s pour en embaucher d’autres et ramasser de nouvelles aides publiques. Sur les 627 millions de bénéfices de La Poste, 293 proviennent du Crédit Impôt Compétitivité Emploi généreusement accordé par l’Etat.


La grève remet en cause le droit des patrons à prendre et à jeter les travailleurs et les travailleuses à leur guise. Un enjeu qui dépasse largement le bureau de Rueil, seul bureau de France métropolitaine à ne pas avoir connu de restructuration depuis 1999, alors que la plupart des bureaux connaissent aujourd’hui des « réorganisations » tous les deux ans. C’est bien pour cela que la direction de l’entreprise peut compter sur le soutien sans faille de la police, qui a été envoyée à de multiples reprises contre les grévistes lorsqu’ils venaient manifester au Siège national de La Poste.



Tous ensemble !


La grève regroupe depuis début février des facteurs de plusieurs centres. En février et mars, elle a également impliqué des postiers d’autres métiers (guichetiers de Rueil, Plate-forme colis de Gennevilliers). Ces dernières semaines, les grévistes se sont adressé à leurs collègues facteurs de Paris, où ils ont été favorablement accueillis, en particulier dans les bureaux visés également par des restructurations. Ils mènent également des actions communes avec les intermittents du spectacle et précaires, qui sont attaqués par le MEDEF et le gouvernement. Oui, il est possible de regrouper les secteurs qui se battent contre l'austérité et contre le gouvernement !



Non à la répression !


Après avoir refusé la discussion avec les grévistes pendant deux mois, La Poste mise maintenant sur la répression pour défaire le mouvement. Les précédents conflits qui avaient touché le 92 s’étaient déjà soldés par des mises à pied, des tentatives de licenciements de responsables syndicaux et même un procès pour des postiers accusés de « séquestration » !


Sept militants du 92 sont menacés de licenciement, ainsi que quatre militants de Paris qui se sont solidarisés de la grève. Ce qui est nouveau et qui indique une implication directe de l’Etat dans la tentative d’écraser les grévistes, c’est la convocation de cinq d’entre eux par la Sûreté Territoriale... comme s’il s’agissait de criminels !


Face à une lutte qui remet en cause la précarité et les suppressions d’emplois, la Poste et l’État s’apprêtent à frapper un grand coup. Ne les laissons pas faire ! Cette lutte, c’est celle de tous les salariés de la Poste et au-delà !


Pour aider les grévistes :


Une pétition a été mise en ligne(http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/sud-poste-92-apr%C3%A8s-trois-mois-de-gr%C3%A8ve-soutenons-les-postiers-du-92).


Soutien financier : envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne-Colombes (avec la mention « solidarité grévistes » au dos du chèque).




Rassemblement le 21 mai à 8h30


au 3/5 rue Riquet à Paris (métro Riquet)


Voir aussi dans la catégorie Communiqués nationaux
Orange sanguine en Israël...

Médiapart, le 4 mai  2015Par Christian Pigeon (SUD PTT), Verveine Angeli (Solidaires), Olivier Schulz et Dror Warschawski (Campagne BDS France)« Les soldats israéliens qui ont participé à...

Nos dirigeants syndicaux pensent-ils sérieusement qu’une « journée d’action » suffira à faire plier Hollande-Valls-Macron ?

9 avril : Loi Macron, Pacte de responsabilité, salaires, licenciements, austérité, chômage, gel du point d’indice des fonctionnaires…Ce 9 avril 2015, il y a grève et manifestations contre...

La Commune n° 95

Sommaire :• 1er Congrès de La Commune – pour un Parti des travailleurs, 7 et 8 février 2015 - Paris• Editorial : Qui  est « l’immense danger » ?• Chronique d'une chute de régime : La...

Motion remise aux ambassades respectives de France et d’Espagne à Buenos Aires, Argentine

Les soussignés, députés, élus, dirigeants syndicaux et politiques  de la capitale argentine de Buenos aires,Considérant, la nouvelle situation politique en Pays Basque engagée depuis de...

Défense Laïque n° 52

Pour information à nos lecteurs, nous vous présentons L'éditorial de Défense Laïque n° 52Le 11 janvier, par millions, à Paris, dans toutes les grandes villes et jusqu’aux plus petits...

Déclaration de La Commune, 10 janvier 2015 : Contre les barbares et contre « l’Union nationale »

Nous sommes aux côtés des travailleurs et des jeunes qui, par millions, expriment leur indignation face à la barbarie qui a exécuté des journalistes, des salariés, des êtres humains. Avec eux,...



HAUT