Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

BAKE BIDEA : NEWS LETTER /BERRI GUTUNA SEPTEMBRE/IRAILA

Publié le mercredi 07 octobre 2015
Le Vendredi 28 avril Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en visite au Pays Basque Nord s’est réuni avec différents acteurs du territoire. La thématique de la résolution du conflit n’était pas à l’ordre du jour mais lorsque des journalistes lui ont posé une question concernant l’engagement du gouvernement français à dialoguer avec le groupe armé ETA sur son désarmement, le Ministre a répondu que toute rencontre est utile en matière de désarmement. Cette phrase, bien que relativement évasive, a suscité de la surprise, laissant imaginer que le gouvernement français pouvait entrevoir une autre voie que celle choisie depuis des décennies à savoir la collaboration anti-terroriste avec le gouvernement espagnol comme seule réponse au conflit basque.

A cette brèche s’étaient ajoutées les déclarations de la Garde des sceaux Christiane Taubira lors de sa rencontre avec le Ministre de la Justice espagnol Rafael Catala, le 2 septembre dernier. Elle s'est également détachée des positions du gouvernement espagnol au sujet des prisonnier-e-s basques, semblant se montrer favorable au rapprochement des prisonnier-e-s.  Cette déclaration a été accueillie positivement par nombre de structures œuvrant en faveur du respect des droits des prisonnier-e-s politiques basques et du processus de paix au Pays Basque, ainsi que par le comité des familles et des proches des prisonnier-e-s politiques basques.
Apirilaren 28an, Bernard Cazeneuve barne ministroa bisitan izan zen Ipar Euskal Herrian eta bertako eragile zenbaitekin bildu. Nahiz eta gatazkaren konponbidea ez zen mintzagai, kazetariek galdegin ziotenean ea zer zen frantses gobernuaren jarrera ETAren desarmeaz eta harekiko elkarrizketez,  ministroak ihardetsi zuen “desarmeari dagokionez edozein bilkura onuragarria d(el)a”. Esaldi horrek, doi bat lausoa izanagatik, harridura eragin zuen, bai eta pentsarazi ere frantziar gobernua bide berrien urratzeko prest izan litekeela eta aldenduko zela azken hamarkada hauetan hautatu duen politikatik, hau da, euskal gatazkaren arazoari  erantzun bakarra  izan zuela erabat kolaboratzea espainiar gobernuarekin eta haren politika antiterroristarekin.
 
Cazenave ministroaren hizño horien ondora heldu dira, irailaren 2an, Christiane Taubiraren adierazpenak, espainiar justizia ministroarekin bildu zenean, espainiar gobernuaren jarreratik aldendu baitzen presoen gaiaz, haien hurbiltzea begi onez ikusten zuela ulertzera emanez. Ongietorri egin zieten adierazpen haiei euskal presoen eskubideak errespeta daitezen eta Euskal Herriko bakearen alde lanean ari diren jende eta talde anitzek, bai eta presoen familiek eta lagunek osatzen duten batzordeak ere.
Pourtant, quelques semaines plus tard, le 22 septembre dernier, 4 arrestations ont eu lieu dans la commune de Saint Etienne de Baigorry parmi lesquelles deux membres du groupe armé ETA. Ces arrestations, comme celles survenues au cours des mois précédents à Biarritz ou encore à Ciboure et Ossès, ont suscité de  l’incompréhension et de la colère au sein de la société civile du Pays Basque.
  Ces dernières arrestations constituent encore une fois un affront direct au processus de paix entamé depuis quatre ans au Pays Basque. Une négation de plus de la volonté d’avancer exprimée par la société civile  lors de nombreux événements au Pays Basque  mais aussi lors de la Conférence humanitaire pour la paix au Pays Basque le 11 juin dernier à l’Assemblée Nationale.
110 personnalités
hexagonales se sont alors jointes aux membres et représentant-e-s politiques, sociaux et syndicaux du Pays Basque pour demander à l’État français de s’engager dans le processus par la voie du dialogue.


Comme en témoignent les différents experts intervenus lors de réunions et conférences pour partager leur expérience, dans tout processus de paix les membres d’un groupe armé disposé au dialogue doivent être en condition de le faire.

Ram Mallikalimgam, membre de la Commission de vérification internationale du désarmement entamé par ETA, ayant participé à des processus de désarmement en Irak, en Irlande ou encore au Sri Lanka, assure ne jamais avoir été confronté à une situation semblable auparavant. Jamais il n’a été face à des États qui, alors qu’un groupe armé se montre disposé au dialogue et au désarmement, refusent toute discussion.
Eta gero, handik laster, Irailaren 22an,  beste 4 pertsona atxilotu dituzte Baigorrin, haietarik bi ETAko kideak. Azken hilabetetan Biarritzen, Ziburun eta Orzaizen izan diren atxiloketek bezala, Baigorriko hauek ere Euskal Herriko jendarte zibilarengan ulertezina sortu dute eta  sumindura piztu.
 
Atxiloketa hauek guztiak laido egiten diote azken lau urte honetan Euskal Herrian hasia den bake prozesuari. Berriz uko egiten diote jendarte zibilaren aitzina joateko gogoari, Euskal Herriko gertakari anitzetan erakutsia izan dena eta batez ere Frantziako Asanblea Nazionalean ospatu zen Euskal Herriko bakearen aldeko konferentzia humanitarioan, ekainaren 11an.

Haren kari Hexagonoko 110 pertsona ospetsuk bat egin zuten Euskal Herriko ordezkari sindikal, politiko eta sozialekin, frantses estatuari eskatzeko elkarrizketa prozesuan parte har dezan.
  Beren esperientzi ekartzera eta esku hartzera etorriak diren adituen hitzek arabera, bake prozesuetan elkarrizketatzeko prest diren talde armatuetako kideek baldintzak egokiak izan behar dituzte hizketan hasten ahal izateko.  
ETAk hasi duen desarmean nazioarteko egiaztatze batzordeko kide den Ram Mallikalimgam, Irakeko, Irlandako eta Sri Lankako desarme prozesuetan parte hartu  izan duenak,  dio sekula ez duela aurre egin behar izan hemengoa bezalako egoera bati; sekula ez duela aurrean izan edozein elkarrizketari ezetz erraten dion estaturik, eta hori talde armatu bat prest delarik armaz gabetzeko eta hitz egiteko.
Dans le même sens, l’importance de l’engagement des États dans les processus a été soulignée, lors de la Conférence humanitaire pour la paix au Pays Basque, par Gerry Kelly, ancien membre de l’IRA et membre de l’Exécutif National du Sinn Fein et député à l’Assemblée d’Irlande du Nord (STORMONT), tout comme Bertie Ahern, ancien Premier Ministre d’Irlande, lorsqu’ils ont rappelé comment l’engagement du gouvernement britannique a fait avancer le processus en Irlande du Nord.

Enfin, nous serons également attentifs à l’évolution du processus en Colombie puisque le 24 septembre dernier le gouvernement colombien et les groupes armés FARCS ont annoncé, après trois ans de discussions qui se sont déroulées à Cuba, qu’ils se donnent 6 mois pour aboutir à un accord de paix.
Zentzu berean, Konferentzia Humanitarioaren kari, Gerry Kelly IRAko kide ohiak, Sinn Fein-eko Nazio Exekutiboko eta Ipar Irlandako Asanbleako (STORMONT) kide denak, azpimarratu du zein garrantzitsua den bake prozesuetan estatuen parte hartzea; eta gauza bera errepikatu du Bertie Ahern Irlandako lehen ministro ohiak, oroitaraziz nola engaiatu zen britainiar gobernua Ipar Irlandako bake prozesuan.
 
Arretaz begiratuko diogu engoitik Kolonbiako prozesuaren bilakaerari, irailaren 24an bertako gobernuak eta FARCS talde armatuek iragarri baitute sei hilabeteren buruan bake akordioa lortu behar dutela, azken hiru urte honetan Kuban erabili dituzten eztabaiden ondoan.
Le 19 septembre dernier le collectif Bagoaz a organisé un atelier citoyen autour de la question de la dispersion des prisonnier-e-s politiques basques et des solutions que l'on peut trouver collectivement pour y mettre fin.

En juin 2015, ils étaient 435 prisonnier-e-s politiques basques : 94 prisonnier-e-s dans 28 prisons françaises et 356 prisonnier-e-s demeurent dispersés dans 44 prisons espagnoles, parmi lesquels 64 se retrouvent à 1000/1100 km de leur foyer et 124 d’entre eux à 880/990 km de leur foyer.

Cet éloignement va à l'encontre du droit des prisonnier-e-s de mener une vie privée et familiale normale, prévu par la législation française, les directives européennes et les conventions internationales.

Une cinquantaine de personnes ont participé et de nombreuses pistes d'action ont été envisagées.
Irailaren 19an, Bagoaz kolektiboak herritar lanki bat antolatu du euskal presoen dispertsioaren inguruan, egoerari bukaera emateko irtenbideen pentsatzeko kolektiboki.
 
Euskal preso politikoak 435 ziren 2015eko ekainean: 94 daude 28 frantziar presondegitan, eta beste  356 barreiatuak 44 espainiar presondegitan, haietarik 64 beren etxetik 1000/1100 kilometrotara eta 124 etxetik 880/990 kilometrotara.

Urruntze horrek presoen bizi pribatu eta familiar normalaren izateko eskubidea urratzen du, eskubide hori frantses legediak, Europako arauek eta nazioarteko itunek aurreikusten duten arren.
 
Berrogeita hamar bat lagunek parte hartu dute lanki horretan eta ekintza-bide anitz ikustatu dituzte.
   
   

Voir aussi dans la catégorie Communiqués Pays Basque
Amnistiaren egunaAmnistiaren eguna

MANIFA MAULEoN URRIETAREN 17 OCTOBREMANIFA MAULEoN URRIETAREN 17 OCTOBRE

MANIFA MAULEoN EÜSKAL PRESO ETA IHESLARIAK ETXERAT ! ÜRRIETAREN 17 OCTOBRE 15:00etan Manifa eta, ZINKAN TALOREN SALMENTA PRESO ETA IHESLARIEN ALDEKO + kontzertü Après la manif VENTE DE...

MANIFA MAULEoN

(plus bas en français) Euskal militanteen bahitze edo arrestatzeak taigabe jarraikitzen dira. Aste hontan orano Egoitz Urrutikoetxea düe bahitü eta Pariseko Fresnesen espetxealatü. Esker...

MOBILIZAZIOAK EGOITZ MOBILISATIONS

EGOITZ ASKATU ! ALKARRETARRATZEAK  MAULEN, Egoitz komisaltegian deno : -         Ürrietaren 8an, ostegüna, Mauleko kürütxe xürian 18:30etan -         Ürrietaren 9an,...

BAGOAZ: URTARRILAK 9 JANVIER BAIONA | BILBO

AVANCER VERS LA RÉSOLUTION SARE et BAGOAZ, nous sommes l’expression d'une société organisée dans la défense des droits fondamentaux des prisonnier(e)s, exilé(e)s et des déporté(e)s, nous...

BAKE BIDEA : NEWS LETTER /BERRI GUTUNA SEPTEMBRE/IRAILA

Le Vendredi 28 avril Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en visite au Pays Basque Nord s’est réuni avec différents acteurs du territoire. La thématique de la...



HAUT