Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

BAGOAZ: MAE Alberto Plazaola euroagindua

Publié le mercredi 16 septembre 2015

Bonjour à tous voici le dernier communiqué que nous avons envoyé à la presse au sujet du MAE de Alberto Plazaola. Bonne lecture et nous avons rendez-vous dès mardi à PAU pour son audience.

Objet: Examen du Mandat d'Arrêt Européen à l'encontre d'Alberto Plazaola, mardi prochain à Pau

Bagoaz tient à condamner fermement la procédure judiciaire ouverte à l'encontre de l'ex-prisonnier politique basque Alberto Plazaola.

Alberto Plazaola ainsi que Santiago Arrospide avaient été libérés en décembre dernier après avoir accompli la totalité de leurs peines. Quelques temps après le Tribunal Suprême Espagnol avait annulé leurs libérations, ordonné leurs arrestations arguant que le temps d'incarcération effectué en France ne pouvait être décompté de leur peine en Espagne. Suite à cela, en janvier dernier Santiago Arrospide avait de nouveau incarcéré ce qui n'avait alors pas été le cas pour Alberto Plazaola.

Ces derniers mois Alberto Plazaola vit à Ciboure, au su et au vu de tout le monde. Lundi dernier il a été arrêté et amené à Pau suite à un Mandat d'Arrêt Européen délivré par l'Espagne. Bien que le procureur ait demandé son incarcération en attendant que le MAE soit étudié, le juge a décidé de le libérer sous contrôle judiciaire. Cette demande de MAE sera examinée au Tribunal de Pau mardi prochain.

Les directives européennes en matière des confusion de peine s'appliquent normalement à tous les Etats membres et les Etats français et espagnols ne peuvent échapper à cette règle. En ce sens, les années de prisons effectuées par les prisonnier-e-s politiques basques en France doivent être prises en compte par la justice espagnole. Aujourd'hui, l'Espagne bafoue cette directive européenne.

De son côté l'Etat français, en rendant possible l'arrestation d'Alberto Plazaola, participe directement à cette dérive répressive. Comment l'Etat français peut-il justifier l'ouverture d'une procédure basée sur la non-application d'une directive européenne? Comment le procureur de la république peut-il demander l'incarcération d'Alberto Plazaola ?

L'heure est à la mise en place du processus de libération des prisonnier-e-s politiques basques dont les premières étapes sont leur rapprochement et leur regroupement, la libération des prisonniers malades et l’obtention de libérations conditionnelles.

Nous demandons avec force au gouvernement français qu'il refuse cette demande de MAE, qu'il permette à Alberto Plazaola de rester libre durant l'examen de la procédure et, plus globalement, qu'il change d'attitude concernant le processus de paix.

Nous appelons les citoyens à aller à Pau mardi prochain afin d'apporter notre soutien à Alberto Plazaola et à sa famille.


Voir aussi dans la catégorie Communiqués Pays Basque
Amnistiaren egunaAmnistiaren eguna

MANIFA MAULEoN URRIETAREN 17 OCTOBREMANIFA MAULEoN URRIETAREN 17 OCTOBRE

MANIFA MAULEoN EÜSKAL PRESO ETA IHESLARIAK ETXERAT ! ÜRRIETAREN 17 OCTOBRE 15:00etan Manifa eta, ZINKAN TALOREN SALMENTA PRESO ETA IHESLARIEN ALDEKO + kontzertü Après la manif VENTE DE...

MANIFA MAULEoN

(plus bas en français) Euskal militanteen bahitze edo arrestatzeak taigabe jarraikitzen dira. Aste hontan orano Egoitz Urrutikoetxea düe bahitü eta Pariseko Fresnesen espetxealatü. Esker...

MOBILIZAZIOAK EGOITZ MOBILISATIONS

EGOITZ ASKATU ! ALKARRETARRATZEAK  MAULEN, Egoitz komisaltegian deno : -         Ürrietaren 8an, ostegüna, Mauleko kürütxe xürian 18:30etan -         Ürrietaren 9an,...

BAGOAZ: URTARRILAK 9 JANVIER BAIONA | BILBO

AVANCER VERS LA RÉSOLUTION SARE et BAGOAZ, nous sommes l’expression d'une société organisée dans la défense des droits fondamentaux des prisonnier(e)s, exilé(e)s et des déporté(e)s, nous...

BAKE BIDEA : NEWS LETTER /BERRI GUTUNA SEPTEMBRE/IRAILA

Le Vendredi 28 avril Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en visite au Pays Basque Nord s’est réuni avec différents acteurs du territoire. La thématique de la...



HAUT