Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Azken Ostirala / dernier vendredi du mois

Publié le jeudi 28 août 2014
AGORRILAREN 29an, Mauleko kürütxe xurian

6.30etan :   PRESO ETA IHESLARIEN ASKATASUNAREN ALDE!

EUSKAL PRESO ETA IHESLARIAK ETXERAT !

Vendredi 29 AOÛT, à la Croix Blanche de Mauléon

à 18h30 :   Rassemblement en soutien aux réfugiés et prisonniers politiques basques

RETOUR DES  PRISONNIERS  ET DES RÉFUGIÉS BASQUES !

 

Dakizuen bezala Zuhaitz, Ekaitz eta Asier Marseillan dira duela hilabete batzuk, Tarasconera eramaitearen zai.

Hango baldintzen aitzinean, protestak hasi zituzten eta 5.astea dute mitarrean.

Ez dira mitarretik aterako Marseillatik mugituak izan arte.

Kanpotik ere presioaren emaiteko, zuen laguntza beharrezkoa dugu! Gutun bat prestatu dugu zuzendariari igortzeko eta beste bat Parisera. Gutuna inprimatzea eta bakotxak bere datuekin osaturik igortzea da ideia.

AITZINETIK MILESKER zure parte hartzeaz eta mezu hunen zabaltzeaz :

 

Madame la Directrice                                                                       Le ….août 2014

Centre pénitentiaire de Marseille

239, Chemin de Morgiou

13404 Marseille Cedex 20

 

Madame la Directrice,

Par cette lettre je souhaite vous faire connaître la situation dont souffrent nos amis, membres de nos familles Ekaitz Sirvent, Zuhaitz Errasti et Asier Ezeiza, tous prisonniers à la Maison d'Arrêt de Marseille.

Tout d’abord, je veux dénoncer qu’Ekaitz, Zuhaitz et Asier sont, comme beaucoup d'autres prisonnier(e)s politiques basques, maintenu(e)s éloigné(e)s de leurs familles, à des centaines de kilomètres de leur domicile.

La politique pénitentiaire française ajoute ainsi, à la peine initiale, une autre peine bien plus douloureuse, celle d'être dispersé(e)s dans différentes prisons éloigné(e)s de leurs familles, dans l'unique but de décourager les prisonnier(e)s politiques basques et de leur enlever leur force collective. On châtie ainsi également leurs ami(e)s et familles qui, toutes les semaines, font de très longs voyages pour aller leur rendre visite, risquant leur vie sur la route.

En plus de tout cela, nos trois amis, qui ont été déjà jugés et condamnés devraient, selon la loi française, être dans un centre de détention définitif et non à la Maison d'Arrêt de Marseille, où vous leur a fait savoir qu'ils devront y rester longtemps. Nous ne pouvons pas comprendre cette infraction à la règle: sortir d'une prison pour être amené dans un centre de détention définitif et se voir être obligé de demeurer plusieurs mois dans un autre lieu !

À la Maison d'Arrêt de Marseille les droits des prisonniers sont bafoués quotidiennement: l'alimentation, le traitement par les fonctionnaires, les dimensions de la cour qui empêchent la réalisation d'exercices physiques et mille autres ennuis. En conséquence, la situation de Zuhaitz Errasti, Ekaitz Sirvent et Asier Ezeiza, ainsi que celle de leurs familles et ami(e)s qui leur rendent visite est nettement endommagée.

C’est pour ces raisons que nous considérons que les droits de nos trois amis et de leurs familles ne sont pas respectés. Les droits humains que la République Française proclame avec tant de fierté sont niés à Zuhaitz Errasti, Ekaitz Sirvent et Asier Ezeiza, comme à d'autres prisonnier(e)s politiques basques. Parmis eux Asier est celui qui a passé le plus de temps à Marseille (trois mois), en plus de l'éloignement du Pays Basque, nous pensons que tout ceci n’est autre qu’une vengeance politique.

Pendant de longues années les prisonnier(e)s politiques basques ont participé à de nombreuses actions pour la défense de leurs droits. Aujourd’hui nous souhaitons dénoncer les conditions de vie à la Maison d'Arrêt de Marseille et demander qu’ils puissent purger leur peine au centre de détention le plus proche du Pays Basque. En effet, Ekaitz, Asier et Zuhaitz ont décidé d’entrer dans une lutte en n’acceptant pas de regagner leurs cellules, en allant en guise de protestation au mitard. Si la situation se maintient ainsi, ils prévoient d'autres actions de protestation.

De mon côté, très préoccupé(e) par cette situation, je vous demande de prendre des mesures afin d’y mettre un terme. C’est pour cela que je vous prie de bien vouloir :

Transférer Ekaitz Sirvent, Zuhaitz Errasti et Asier Ezeiza au plus vite dans un centre de détention définitif.

Ce centre de détention devrait être, comme pour tou(te)s les prisonnier(e) politiques basques, le plus proche du Pays Basque.

Cordialement,

PRÉNOM NOM SIGNATURE

 

NOLA EGINEN DÜGÜ BARREATZEAREN MÜRRÜAREN ERORAZETEKO?

OHAT ETEK EZAZÜ SETEMEAREN 20eko EGÜNA.

ZÜK ERE HISTORIA EGITEN AHAL DÜZÜ

http://www.youtube.com/watch?v=hhFTUJgaUKQ&feature=youtu.be

Comment allons-nous faire tomber les murs de la dispersion?

Retiens la date du 20 septembre.

Toi aussi tu peux faire l'histoire.

 



HAUT