Rechercher
Derniers articles

Petit rappel : « le parti des gogos et des bobos »...

Publié le lundi 21 juillet 2014

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d’août 2007, sous le titre « le parti des gogos et des bobos »Pour rappel, nous avions décidé après cet article, en 2009, d’intégrer ce parti qui comptait, à sa création 9300 adhérents. Nous avions estimé que nous ne pouvions, eu égard à ces 9300 adhérents, faire l’impasse sur la promesse faite par la direction de...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 13/2/14

Publié le jeudi 13 février 2014

Les postiers du 92 ont décidé de se rendre dans le Siège national de leu entreprise.Leur direction départementale refuse de négocier et nie même l'existence d'une grève départementale qui touche aujourd'hui les centres de Montrouge, Courbevoie Malakoff, Vanves, Gennevilliers, le CTED de Colombes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes, Asnières. Ils ont donc décidé de se rendre là où...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

Les évacuations de Roms ont presque doublé en 2013 (source lemonde.fr, par Elise Vincent)

Publié le mardi 14 janvier 2014

Le gouvernement a procédé en 2013 à un nombre record d'évacuations de campements roms, avec près de 20 000 personnes expulsées, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport présenté mardi 14 janvier par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).En 2013, d'après cette étude, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en...

Figure dans les rubriques
Articles de presse

UZTAILAREN 21 JUILLET alkarretaratzea BAIONAN

Publié le samedi 19 juillet 2014
« Ni ere banoa » kolektiboaren prentsa agiria Jokin Aranalderen atxiloketari buruz
UZTAILAREN 21AN, DATORREN ASTELEHENEAN, 12:30TAN ESPAINOL KONTSULADOAREN AINTZINEAN BILTZERA DEI EGITEN DUGU




Communiqué de presse du collectif « Ni ere banoa » concernant l'arrestation de Jokin Aranalde


NOUS APPELONS A UN RASSEMBLEMENT DEVANT LE CONSULAT D’ESPAGNE A BAYONNE LUNDI 21 JUILLET A 12H30


En français plus bas


Jokin Aranalde, atzo,uztailaren 17an 15:45etan Bezkoitzen detenitu zuen frantses poliziak eta berehala espainol autoritateen eskuetan utzi zuen. Berriz ere, atxilotze mandatu europarra (MAE)-k erreprezio tresna bezala erabiltzen dute frantses eta espainol Estatuek.

Oroit arazi behar da Jokin Aranalde euskal erbesteratu politikoen botz eramaile dela. Kolektibo hori Miarritzen 2013ko ekainaren 15an publikora eraman zuen bide orriaren bidez, bake prozesu aren osoki partaide bezala agertu zen. Egun batzu berantago, 2013ko ekainaren 24an, justizia frantsesak Espainair gobernuak Jokinen kontra emititu zuen MAE bat aplikatzen zuen. Orduan Jokinen alde kanpaina zabala eramanik ere eta Patrick Baudouin ( Jende Eskubideen Nazioarteko Federazionearen ohorrezko lehendakaria) bezalako pertsonalitate batzuen interbentzionea gertaturik ere, Paueko dei auzitegiak MAE delakoa onartzen zuen.
Bada hamar urte pasa Jokin Aranalde Iparraldean bizi dela. Laborantxako langile bezala aritu zen. Duela denbora guti erretreta hartu du eta espainol erretreta kutxengandik du bere erretreta hunkitzen. Frantses estatuan ditu bere zergak ordaintzen.

Militante abertzalea, frankismo garain, 1968 eta 1969an torturatua izan zen, bainan ez da hain aspaldi ere, 2002an. Horren ondorioz, Ipar Euskal Herrian kokatu zen. MAE aplikatzeko epaileen erabakiari uko egin zion eta gorderik bizi zen.

Jokinen gelditzea eta Madrilen eskuetan uztea gertakari larriak bezala kontsideratzen ditugu. Errepresioa, gatazkaren konponbidearen alde ari den militante baten gainean erortzen da. Horrela Estatu espainol eta frantsesak berriz ere erakusten dute dialogoan sartzeko beren borontate eza baita ere bake prozesua ostopatzeko beren nahikeria. Horren aintzinean, preso eta erbesteratuen aldeko mobilizazioa zabaltzera baita ere gatazkaren konponbidearen aldeko mugimendua azkartzera deitzen dugu.

Frantses gobernuari espainol autoritateengana jotzea eskatzen diogu, Jokinen integritate fisikoa eta psikikoa errespetatuak direla egiaztatzeko. Ezen, Jokinek berriki ebakuntza bat jasan behar izan du eta geroztik fisikoki ahuldua da. Kezka handia dugu gelditze horrek Jokinen osasun egoeraren gainean izan dituen ondorioetaz.

Horregatik, Jokinen kontrako jaukimenduen gelditzea fermuki eskatzen dugu, baita ere berehalako askatasuna eta Iparraldera bere itzultzea.

Uztailaren 21an, datorren astelehenean, 12:30tan espainol kontsuladoaren aintzinean biltzera dei egiten dugu.



Jokin Aranalde, arrêté de façon brutale hier jeudi 17 juillet à 15h45 à Briscous par la police française, a été remis aux autorités espagnoles. Une nouvelle fois, le mandat d’arrêt européen (MAE) sert d’outil répressif aux mains des Etats espagnol et français.

Rappelons que Jokin Aranalde est porte parole du Collectif des exilé-e-s politiques basques, collectif partie prenante du processus de paix à travers la feuille de route qu’il a rendue publique le 15 juin 2013 à Biarritz. Quelques jours plus tard, le 24 juin 2013, la justice appliquait un MAE émis par le gouvernement Espagnol à l’encontre de Jokin. La Cour d’Appel de Pau a validé le MAE malgré une large campagne en faveur de Jokin et l’intervention de personnalités telles que Patrick Baudouin, président d'honneur de la Fédération internationale des droits de l'Homme.

Jokin Aranalde réside en Iparralde depuis plus de dix ans. Il a travaillé comme ouvrier agricole. Il paie ses impôts en France. Retraité depuis peu, il perçoit sa retraite des caisses de retraite espagnoles.
Militant abertzale, il a été torturé dans les geôles espagnoles, en 1968 et 1969 sous le franquisme mais aussi il n’y a pas si longtemps, en 2002. Et c’est pourquoi il s’était installé au Pays Basque Nord. Refusant de se soumettre à la décision des juges d’appliquer le MAE, il vivait caché.

L’interpellation de Jokin et sa remise à Madrid sont deux faits très graves. La répression s’abat sur un militant qui œuvre à la résolution du conflit. Les Etats espagnol et français montrent une nouvelle fois non seulement leur refus d’entrer dans le dialogue, mais encore leur volonté de freiner l’avancée du processus de paix. C’est une attitude que nous dénonçons avec force. Nous y répondons en appelant à amplifier la mobilisation en faveur du respect des droits des prisonnier-e-s et des exilé-e-s, et en appelant à renforcer le mouvement en faveur de la résolution du conflit.

Nous demandons au gouvernement français de s'assurer auprès des autorités espagnoles que l'intégrité physique et psychique de Jokin est respectée. En effet, Jokin a subi, il y a peu, une intervention chirurgicale l'ayant physiquement fragilisé. Notre inquiétude est grande vis à vis des conséquences de cette arrestation sur l'état de santé générale de Jokin.

C'est pourquoi, nous exigeons l’arrêt des poursuites envers Jokin, sa remise en liberté immédiate et son retour en Iparralde.

Nous appelons à un rassemblement devant le consulat d’Espagne à Bayonne lundi 21 juillet à 12h30

Voir aussi dans la catégorie Autres
Souvenirs...

Pedro Carrasquedo et Sebastian Garcia Millan en tournée au Pays Basque sur invitation de Herri Batasuna, 1991 ( archives personnelles Pedro Carrasquedo)Sebastian Garcia Millan fut le dernier...

UZTAILAREN 21 JUILLET alkarretaratzea BAIONAN

« Ni ere banoa » kolektiboaren prentsa agiria Jokin Aranalderen atxiloketari buruzUZTAILAREN 21AN, DATORREN ASTELEHENEAN, 12:30TAN ESPAINOL KONTSULADOAREN AINTZINEAN BILTZERA DEI EGITEN...

Halte à l’intervention terrestre et aux bombardements à Gaza ! Halte au génocide du peuple palestinien, Etat sioniste, Etat assassin !

La CommunePour un Parti des TravailleursSection française du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs. Site web : http://www.lacommune.orgAu 10e jour de l’offensive de...

O. Besancenot : "François Hollande, c'est Robin des Bois à l'envers"

François Hollande, c'est Robin des Bois à l'envers

O. Besancenot : "On est à plus de 30 milliards d'exonérations sociales et ça ne choque personne !"

On est à plus de 30 milliards d'exonérations sociales et ça ne choque personne !



HAUT